Les 10 premiers enseignements de VIE que j’aurais aimé savoir à 20 ans :

Le bonheur, il ne faut pas le trouver. Il faut le créer. Les leçons que je m’apprête à vous partager reflètent mes propres réflexions et mes observations. Je ne vais pas vous décrire ici la personne qui fait semblant d’être bien, qui prétend avoir tout compris ou encore celle qui part à la quête du bonheur, en se disant que si elle cherche assez longtemps, elle finira par « se découvrir et trouver » le bonheur…

Non, je parle ici de ceux qui ont le courage de prendre leurs responsabilités et qui veulent créer leur vie et leur état d’esprit. Ces gens-là savent que le bonheur n’arrivera pas tout à coup. C’est un état d’esprit qui doit être choisi et entretenu tout le long du parcours de la vie.

J’en ai encore pour longtemps à apprendre. Tant et aussi longtemps que je n’aurai pas rendu mon dernier souffle, je serai toujours un étudiant de la VIE. Et à ce stade-ci, je regarde en arrière et je ressens une immense gratitude pour ces leçons de bonheur et ces enseignements que mes expériences m’ont donnés. Et parce que je crois que tout cela mérite d’être « digéré » et réfléchi, je vous propose ce partage en deux parties.

Voici donc les 10 premiers enseignements de VIE…

 

  1. La liberté se trouve à l’intérieur des règles. Si vous souhaitez créer quelque chose de grande valeur, vous avez besoin de discipline. C’est grâce à elle que nous pouvons atteindre nos objectifs professionnels ou personnels de santé par exemple. Certains pensent que la discipline est une contrainte, un frein à la créativité et donc, contraire au bonheur et à la liberté. En observant ces personnes, nous pouvons cependant remarquer qu’elles entreprennent plusieurs choses à la fois et n’accomplissent pas grand-chose; à la fin, elles remettent en question leurs valeurs, leurs buts et la raison de leur existence. Pour moi, la discipline, c’est se rappeler de ce que l’on veut. Un allié essentiel au bonheur.
  1. Les valeurs doivent être bien définies. La clarté est très importante afin de vous aider à prendre des décisions qui peuvent être parfois difficiles. Vos valeurs sont vos guides, les promesses que vous faites envers vous-même. Elles ne doivent pas être compromises, sans quoi, vous vous mentez. Vos actions reflètent vos valeurs; assurez-vous de les déterminer d’abord afin d’avoir une direction claire et d’aligner vos actions envers celles-ci.
  1. Vous devez être passionné (avoir le feu au…). Les gens heureux ont une mission de vie. Leurs valeurs sont claires et ils sont prêts à mourir pratiquement pour cela. Pour vivre, ils sont prêts à mourir.
  1. Les gens heureux ne collectionnent pas les choses, mais bâtissent des relations. Vous pouvez souvent voir que les gens sont aussi heureux que leur famille ou leurs amis. Bien entendu, le bonheur peut être contagieux, mais d’abord et avant tout, les relations que nous bâtissons donnent un sens à la vie. Vous voulez que les gens se rappellent de vous comme la personne la plus gentille et la plus intègre de toutes, celle qui a fait la différence. Vous ne voulez pas être le type dans son cercueil qui n’est entouré de personne excepté de son embaumeur et de ses avocats…
  1. Les obstacles ne sont pas des malédictions, mais bien des défis. Une des leçons les plus puissantes pour moi. Cela a changé complètement ma vision du monde. Plutôt que de me dire : pas encore ou pourquoi moi, je me rappelle que la vie est comme un jeu. Les obstacles sont des bénédictions déguisées; une opportunité d’évoluer et de m’amener à un autre niveau. Ce sont des tests et des défis à la fois. Mais, je CHOISIS de le voir ainsi. Je trouve ça plus facile que de me plaindre et me rouler en boule dans le coin… en tout cas, ça me garde dans l’action.
  1. Rien n’est impossible. Si quelqu’un l’a déjà fait avant vous, alors c’est possible. Sinon, l’avez-vous vraiment essayé ? Dites à une personne heureuse qu’une chose est impossible et elle vous répondra : défi accepté…
  1. La vie parfois, c’est vraiment de la m… Pour tous les « chialeux », les négatifs, les victimes et les jaloux : les gens heureux ont aussi des moments où la vie est difficile, vous n’êtes pas les seuls! Les gens heureux ne tentent pas d’éviter ces moments, ils les acceptent comme étant une réalité temporaire et même si c’est difficile, ils continuent à avancer.
  1. L’échec est une leçon, pas une finalité. Échouer, c’est apprendre. Les gens qui ont le plus de succès sont aussi ceux qui ont échoué le plus. J’aime mieux échouer rapidement, ça me donne tout de suite l’indication de prendre un autre chemin. En s’assurant de ne pas répéter les mêmes erreurs, parce qu’à ce moment, ce n’est plus un échec, mais un choix. Non seulement, il y a une leçon derrière l’échec, mais cela peut nous renforcer. Bien des gens abandonnent après avoir vécu un échec. C’est pourquoi peu de gens réussissent à atteindre leurs objectifs. Ne jamais abandonner; comme le proverbe japonais le dit : tombé 7 fois, relevé 8. La faiblesse, ce n’est pas d’échouer, mais bien de ne jamais avoir essayé.
  1. Le silence est libérateur. La plupart des gens ont besoin de bruit autour d’eux : ils entretiennent des conversations d’une platitude intense lorsqu’ils se retrouvent avec d’autres personnes et lorsqu’ils sont seuls, ils ont besoin absolument de bruit autour d’eux : la télé, la radio… Les gens qui sont bien avec eux-mêmes sont très à l’aise dans le silence. C’est dans le silence que l’on peut retrouver la clarté et les plus grandes inspirations. Planifier des moments en silence quotidiennement constitue un rituel de plusieurs personnes heureuses que j’admire.
  1. Les plus résilients survivent. Vous ne pouvez pas fuir et flancher chaque fois qu’une difficulté surgit et à la fois espérer grandir, évoluer et vivre le bonheur. Les gens heureux font face à chaque situation, s’adaptent et trouvent des solutions. Les autres ont besoin d’eux pour survivre.

 

Que pensez-vous suite à la lecture de ces 10 premiers points? Lequel vous rejoint le plus? Partagez-nous vos réflexions, c’est toujours un plaisir de connecter avec vous!

En attendant la suite, prenez le temps d’assimiler ces enseignements et réfléchissez sur les choses que vous avez apprises avec le temps et sur celles que vous aimeriez apprendre pour le prochain chapitre de votre VIE… qu’est-ce qui émerge de ces réflexions?

À bientôt!

Dr Charles

LE BONHEUR PEUT ÊTRE CONTAGIEUX, MAIS D’ABORD ET AVANT TOUT,
LES RELATIONS QUE NOUS BÂTISSONS DONNENT UNE SENS À LA VIE  !

 

Dr.Charles Leroux

Dr.Charles Leroux

Dr Charles Leroux est chiropraticien Au Printemps de la Vie, mais d’abord et avant tout,c’est une personne passionnée de la vie, amoureux de son âme sœur et sa muse Lyne, et père privilégié de deux merveilleux enfants, Maïlys et Nolan.
Dr.Charles Leroux
Articles Recommandés
Comments
  • Patricia
    Répondre

    Bonjour Charles

    Je suis entièrement d’accord avec ce que tu écris car je l’expérimente dans ma vie depuis très longtemps.
    Nous sommes vraiment responsables à 100 % de notre vie où rien n’est tracé et où tout est à créer.
    Et oui, la vie est merdique pour tout le monde. Ce serait faux de croire que ceux qui y arrivent ont plus de chance que les autres. Ils ont juste dépassé la difficulté, l’ont transformé et ne se sont pas laissés tomber au fond du trou.
    J’ai appris avec des gens passionnés par leur art et je suis une passionnée, voilà sûrement ce pourquoi ils m’ont touchée. Et mon envie de transmettre à mon tour est animée par ce feu intérieur qui donne une belle motivation.
    J’aime aussi le silence dont tu parles. Me retirer et laisser l’agitation à l’extérieur pour me retrouver sur un plan intérieur est quelque chose que je fais naturellement.
    Tant pis si je ne suis pas disponible pour les autres à ce moment-là, il est important que je sois disponible pour moi pour entendre l’essentiel.
    Merci pour cet article et j’attends la suite avec impatience.
    Belle journée à toute l’équipe
    Patricia

Laisser un commentaire

0