Je crois que c’est pratiquement la question du siècle cette histoire de hamster dans notre tête. Il nous cause tellement de stress et d’anxiété. Il nous empêche de dormir et nous fait passer à côté de plein de belles choses en nous gardant emprisonné avec lui dans notre tête !

Pour ma part, il fut un temps où j’aurais préféré adopter une douzaine de petits hamsters physiquement réels au lieu d’avoir à “dealer” avec celui qui envahissait ma tête jour et nuit.

Eh bien la bonne nouvelle c’est que depuis, j’ai développé ma technique et je suis devenu pas mal bon pour dompter ce petit rongeur. Pour ceux que ça peut intéresser, en voici les rouages.

Synchronicité

Un soir, il y a environ 5 ans de ça, j’étais dans un pub avec des amis quand un gars qui passait sur le trottoir a aperçu un de mes chums. Il est entré juste pour lui dire un rapide bonjour :” je ne peux pas rester, je dois aller préparer mes bagages, demain je pars faire Vipassana” dit-il. Une fois parti, je demandai à mon ami de quoi le gars avait parlé. Mon ami m’a dit :”Vipassana ? T’as jamais entendu parler de ça ? C’est une retraite de méditation de 10 jours.”

WHAT ???? Vie passa quoi ?

De retour chez moi, j’ai été sur Internet pour prendre des infos sur le sujet et…  le lendemain, mon coloc me dit en se levant :” j’ai revu mon ex hier, ça faisait quatre ans que je ne l’avais pas vue. Elle était resplendissante. Elle revenait de faire Vipassana !!!”

WHAT???

Je vous jure. Je n’en revenais pas. Je n’avais jamais entendu parler de cette place en 35 ans et voilà qu’en deux jours, deux personnes m’en parlent ! Un signe tu dis ?!

Alors comme je ne suis pas le genre de gars à me poser trop de questions avant d’agir, je suis allé m’inscrire pour un séjour de 10 jours et, trois semaines plus tard, j’y étais.

Je vous raconterai plus en détails l’ensemble de mon expérience là-bas dans un autre texte, mais aujourd’hui, je vais me concentrer sur les outils que j’y ai trouvé et qui me suivent encore aujourd’hui. CEUX QUI ME PERMETTENT DE FAIRE TAIRE MON HAMSTER !

À Vipassana, j’ai appris à calmer mon esprit afin de pouvoir écouter le silence, prendre conscience que je suis ici, maintenant et que je n’ai rien à faire autre que d’ÊTRE et respirer.

En le mettant en pratique durant 10 jours, et en le refaisant régulièrement par la suite (j’y suis retourné à quatre reprises) me replonger dans cet état est maintenant plus facile à recréer et dans cet état, le hamster fait dodo !

En gros titre, ça ressemble à ça :

1- Prendre conscience de la situation désagréable;

2- Arrêter vos pensées en prenant conscience du lieu où vous vous trouvez;

3- Essayer de rire de la situation;

4- Respirer.

Afin de l’expliquer en bon contexte, voici un exemple de situation stressante où il serait facile de l’appliquer.

Imaginez que vous avez été convoqué à rencontrer votre patron demain et que présentement, vous faites de l’insomnie car il vous passe tout plein de scénarios déplaisants dans votre tête. Ce film que vous créez vous-même, fait pomper votre cœur plus vite, votre respiration est courte et saccadée… rien pour vous aider à relaxer et espérer bien dormir. Le pire c’est que, peu importe la raison pour laquelle le boss veut vous voir, présentement, dans votre lit, vous n’avez aucun contrôle sur la situation et peu importe ce que vous imaginerez dans votre tête, vous ne pourrez pas trouver de solution satisfaisante car lui, le boss, il n’est visiblement pas là pour vous donner la réplique!!! Alors vous vous mettez vous-même dans cette situation déplaisante et vous êtes aussi la seule personne à pouvoir l’arrêter.

Arrêter le hamster de tourner.

Voici comment le faire en utilisant les quatre étapes citées plus haut :

 1- Prendre conscience de la situation désagréable

Tant qu’on ne s’arrête pas afin de comprendre la situation de stress dans laquelle on se met, il est impossible de l’arrêter. Il est logiquement impossible de régler un problème quand on ne sait même pas qu’on a un problème ! Être assez conscient pour réaliser, au moment où ça se produit, qu’on est dans notre tête à se laisser manipuler par notre Hamster, est là donc, la première étape.

2- Arrêter vos pensées en prenant conscience du lieu où vous vous trouvez

À partir du moment où vous le réalisez, ce que vous devez faire c’est de prendre conscience de l’endroit physique où vous vous trouvez. Ainsi, vous changez votre focus de place.  De votre hamster à la pièce dans laquelle vous vous trouvez. De l’intérieur de votre tête vers l’extérieur de vous. Ça cloue le bec au hamster pour un moment. Moi quand je me sens stressé, je vais m’étendre sur mon lit et je regarde le plafond. Dans cette position, c’est facile pour moi de réaliser mon état trouble car, couché sur mon lit, je peux facilement constater que mon corps est crispé, que mon cœur et ma respiration ne sont pas normaux et que je suis vraiment inconfortable. Ça m’aide à prendre conscience de la douleur que je m’inflige à moi-même en me mettant dans un tel état.

3- Essayer de rire de la situation

Ça c’est quelque chose qui m’est arrivé tout à fait par hasard un jour et depuis, je le recrée volontairement au besoin parce que ça fait vraiment du bien. J’essaie de rire de la situation et, je vous jure, dès que j’y arrive, le stress se dissout dans un fou rire  presque jouissif. Quand on réalise qu’on ne contrôle rien dans la vie, que tout est impermanent et imparfait et que de laisser aller les choses amène souvent de belles surprises, c’est plus facile de rire de l’état dans laquelle on se met nous-même sous l’effet du stress. Alors de rire de la situation, de rire de soi, de son désir de vouloir tout contrôler, que tout soit toujours parfait, ça replace l’ego et ça calme énormément le hamster.

4-Respirer.

Une fois sorti de votre tête, que le changement de focus est vraiment fait, vous pouvez revenir sur vous, mais dans un autre endroit de votre corps : votre nez. Prenez une dizaine de bonnes et profondes respirations en ne pensant à rien d’autre qu’à l’air qui entre dans votre nez, vos poumons et en ressort. Si vous vous concentrez à faire ça correctement pour 10 respirations (pas moins, pas plus) vous vous sentirez soudainement beaucoup plus relaxe.

À vrai dire, il est impossible de vraiment faire correctement cette technique de respiration profonde et continuer à penser à vos tracas en même temps.

Il y en a un des deux qui va prendre le dessus complètement sur l’autre et c’est vous qui décidez lequel des deux. Si vous avez réussi à rire il y a quelques instant, je vous assure que la respiration ici, prendra le dessus. De faire cet exercice simple et rapide met vraiment la tête à off pour un bon moment et si vous saviez combien ça aide à recharger les batteries !!!

Souvent, rendu ici, je vais faire une affirmation ou une demande formelle à l’univers. Je demande à ce que cette situation fasse maintenant place à une nouvelle plus agréable. Ça peut peut-être paraître bizarre, mais moi, je le fais à haute voix. Toujours couché sur mon lit, seul dans ma chambre, je parle dans le vide et je remercie l’univers de m’avoir fait passer à travers cette période difficile afin de me faire grandir, mais que maintenant, je suis prêt à recevoir de l’abondance positive. ET ÇA MARCHE !!! Le lendemain ou dans les jours qui suivent, il se passe toujours des choses qui changent la situation. Ça marche tellement que chaque fois, je me demande pourquoi je ne le fais pas plus souvent. Pour moi, c’est ça la vraie magie de la vie.

Vous avez donc ici ma technique, simple et efficace. Il faut juste la mettre en pratique assez souvent afin devenir bon à l’exécuter. C’est un outil formidable afin d’affronter les aléas de la vie.

Allez, RESPIREZ!

Sébastien Louis XVI

Sébastien Louis XVI

Osez commenter mes articles et partagez-les pour inspirer à votre réseau. Notre monde a grandement besoin d’inspiration. Soyons connectés car j’adore vous lire et interagir avec vous!
Sébastien Louis XVI

Les derniers articles par Sébastien Louis XVI (tout voir)

Découvrez d'autres articles

Leave a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Showing 3 comments