Avez-vous déjà utilisé un GPS ? Probablement, comme plusieurs d’entres nous. Et comme vous le savez sans doute, le GPS on doit le mettre à jour, on doit entrer la bonne adresse, on doit vérifier s’il y a des routes fermées, s’il y a de la construction, etc. Avec notre GPS intérieur, c’est la même chose. C’est dans ces moments que l’on doit s’ajuster, changer de direction, reculer, prendre des temps d’arrêts et j’en passe. Et dans les deux cas, il y a beaucoup de possibilités. Il y a les autoroutes, les voies de service, les chemins secondaires, les routes de gravier, les chemins de terre, mais aussi les aires de repos. Alors parfois, on suit notre GPS mais on ne l’a pas mis à jour donc nous allons dans la mauvaise direction ou encore sur la mauvaise route.

Ça vous arrive parfois de vous sentir sur une route de gravier ou encore un chemin de terre et de vous entêter à continuer sur cette route ?

Comment vous sentez-vous quand ça arrive? Sûrement pas au meilleur de votre forme !

Un temps d’arrêt

 C’est dans ces moments qu’il est nécessaire de prendre un temps d’arrêt, de mettre à jour notre GPS, d’observer le chemin que l’on a envie de prendre pour se rendre à notre destination. A-t-on envie d’élargir notre zone de confort et de sortir des sentiers battus et de prendre une toute nouvelle route? A-t-on envie de prendre notre temps et de profiter du paysage ? Il est possible que vous soyez rendu à la croisée des chemins et que vous ayez à choisir la direction que vous désirez prendre.

J’ai une petite anecdote à ce sujet pour vous. Un jour avec ma cousine nous avions loué un chalet en Ontario. Nous voulions nous rendre à un musée non loin de là. Ma cousine a alors entré l’adresse du musée dans le GPS et nous avons suivi celui-ci. Après quelques minutes sur la route, le GPS nous dit de tourner à droite sur une petite rue de gravier. Après une centaine de mètres, nous avons aperçu une route de terre, que nous avons suivi car selon le GPS le musée se trouver au bout de cette rue mais qui selon nous n’aboutissait probablement pas là où nous voulions aller. Il ne nous a pas fallu plus de 500 m pour nous rendre compte que nous étions en pleine terre agricole! Il y avait même un fermier dans son tracteur qui nous regardait avec étonnement ! Nous avons donc fait demi-tour, en riant. Je peux vous dire que maintenant je suis à l’écoute de mon GPS… et que nous n’avons pas visité le musée!

Morale de cette histoire

N’oubliez pas de mettre à jour votre GPS mais n’oubliez surtout pas que c’est un « gadget » électronique et que rien ne vaut votre GPS intérieur! Si ça vous fait vibrer alors suivez cette voie. Et si ce n’est pas la bonne, il y aura toujours une autre voie, une sortie, une aire de repos pour prendre le temps de mettre à jour votre GPS ou encore reculer pour pouvoir mieux avancer!

Namaste

Inscription au programme 4 clés de François Lemay

Claudine Rainville
Me suivre:

Claudine Rainville

Dynamique, authentique, possédant un humour particulier, Claudine sait mettre les gens à l’aise. Maman de 4 enfants entre 21 et 8 ans, elle a touché une multitude de métiers (en passant d’éducatrice à monteuse de structures d’aéronefs, de bibliotechnicienne à enseignante-ressource et éducatrice spécialisée auprès d’une clientèle d’enfants autistes, de secrétaire à mécanicienne d’orthèses plantaires et plus encore!) qui lui ont donné une expérience de vie peu commune.
Claudine Rainville
Me suivre:

Les derniers articles par Claudine Rainville (tout voir)

Découvrez d'autres articles

Leave a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Comments
  • Laurianne
    Répondre

    J’ai le GPS pas mal mêlé ces jours-ci..
    Je ne sais si c’est le manque de lumière ou si c’est moi qui a besoin de changement.
    Je manque de patience dans bien des sphères de ma vie.