Au-delà du rire, Jérémy Demay fait du bien aux gens. Il les fait réfléchir pour les conscientiser et les amener à voir la vie sous un meilleur jour. Une âme touchante, profonde et qui ne cesse, jour après jour, de devenir la meilleure version de lui-même.

Jérémy est né à Paris et a grandit à Dijon. Après des études de marketing à Marseille, il se rend à Montréal en 2005 pour un stage de fin d’études.  En 2008, il participe au Grand rire de Québec où il est nommé Révélation de l’année. Il gagne ensuite la première place du concours En route vers mon premier gala Juste pour rire.

Voici mon entrevue avec Jérémy Demay! 

En novembre dernier, alors qu’il était conférencier de la soirée Inspire-toi, j’ai eu le privilège de passer quelques moments auprès de Jérémy. Au-delà de l’humoriste, j’ai découvert un être d’une sensibilité aussi grande que son humour. Un être profond et vulnérable. Depuis quelques temps, Jérémy parcourt ce chemin de la connaissance de soi.

Au-delà de toute popularité, il souhaite partager son expertise afin que nous puissions avoir droit au meilleur de la vie et il aspire à nous aider à le voir apparaître.

J’ai voulu vous partager son histoire mais surtout, cette facette moins connue de Jérémy Demay, qui selon ma perception, est la plus importante !

À 19 ans, il aime déjà faire rire les gens et il le fait bien! Au cours de l’entrevue il me raconte une soirée bien arrosée qui a été un point tournant dans sa vie. J’adore ces histoires où les synchronicités sont au rendez-vous. Comme si la vie avait pris Jérémy par la peau du cou pour le situer exactement où il devait être.

À la demande d’un propriétaire du bar cette fameuse soirée-là, il a écrit un sketch avec un ami et ils sont revenus le présenter. Vu la réaction des gens, c’est à ce moment qu’il eut la certitude que c’est ce qu’il voulait faire pour le reste de sa vie. C’est ce qu’il fait depuis maintenant 10 ans et il le fait au Québec. Il veut vivre, vieillir et mourir Québécois pour notre plus grand plaisir à tous.

Nul n’est à l’abri de la souffrance.

Jérémy a traversé beaucoup d’épreuves. Elles lui ont appris que sur la route de la vie, la destination importe peu. Il se réjouit maintenant de ce qu’il apprend en cours de route, comme les souvenirs qu’il se crée et les amitiés qu’il lie. Il est fier des peurs qu’il surmonte, des hontes qu’il traverse, des défis qu’il relève et de tout ce qui fait qu’il devient ce qu’il est aujourd’hui.

Il s’est beaucoup cherché en tant qu’artiste mais surtout en tant qu’homme. Il reconnait avoir entrepris le métier d’humoriste pour être aimé et reconnu. Au tout début de sa carrière, sa soif d’amour alimente sa dépendance aux rires, aux « on t’aime » et aux « tu es merveilleux ».

Suite à une erreur où il a volé trois blagues à un autre humoriste alors que la pression était trop forte, les 4 années qui s’ensuivent seront marquées par un déploiement d’efforts de sa part à tenter de rendre possible l’impossible et à se tracer une voie dans ce métier qu’il aime tant.

En 2009, à 8 000 kilomètres de chez lui, sans famille et amis, il sombre dans la dépression. D’ailleurs, il nous recommande le privilège d’en faire une. Il nous souhaite des événements majeurs qui nous secoueront et nous éveilleront. Selon lui, on renaît d’une telle expérience après avoir touché le fond.

Le clown est triste

Sa réputation d’humoriste bat de l’aile, des désaccords avec sa blonde surviennent et négligeant sa santé, cette dernière défaille. L’accumulation de stress agit comme de la poudre à canon et il atteint la limite de sa tolérance. Un matin, c’est la détonation et une charge émotive se libère à l’intérieur de lui. L’intensité de la décharge fait remonter à la surface un mal qu’il refoule depuis 20 ans. Le petit garçon en lui se retrouve face au souvenir douloureux de voir mourir son père. Jérémy réalise qu’il avait été incapable, jusqu’à ce moment, d’exprimer les émotions liées à ce drame.

Un mal d’âme l’habite, la vie n’a plus de saveur pour Jérémy. Il passe de plus en plus de temps alité et habillé, en plein cœur d’après-midi, chaussures aux pieds dépassant de la couette. Face à deux avenues, soit ressasser ses idées noires en gobant des anti-dépresseurs ou travailler sur lui et devenir une nouvelle personne, il choisit la deuxième option et transforme sa vie.

Il baigne maintenant dans l’authenticité

Jérémy affirme être un homme heureux. Il est fier d’avoir réalisé son rêve d’être le premier humoriste Français à avoir percé le marché québécois. Il reçoit plusieurs témoignages de personnes affirmant avoir été aidées par son humour. On l’aborde dans la rue pour lui témoigner de la reconnaissance. Ces témoignages d’amour lui confirment que son métier ne sert plus seulement à faire rire les gens.

Il regroupe tout ce qui l’a aidé à ressentir un bien-être dans ses moments de grandes contractions en plus de ce qui l’a conduit au succès. Jérémy écrit le livre qu’il aurait aimé avoir entre les mains il y a 6 ans, LA LISTE.

Son livre devient rapidement un best-seller. Il résonne chez ceux et celles traversant des épreuves. Jérémy touche les gens en partageant ses souffrances, ce qui le rend accessible grâce à sa vulnérabilité sans masque.

Il nous souhaite d’arriver à la fin de notre vie en nous disant :

« J’ai vu ce que je voulais voir, fait ce que je voulais faire, je suis devenu ce que je voulais devenir et j’ai vécu la vie que je voulais. »

Au-delà du géant de 6 pieds 5 pouces et de l’humoriste renommé, repose un être d’une grande sensibilité. Il a eu le courage d’accueillir les épreuves et de les transformer vers un but plus élevé, soit celui d’apaiser, d’accompagner et de transformer la souffrance d’autrui.

Jérémy est de ceux et celles qui, sur un chemin cahoteux, tendent courageusement la main derrière eux pour aider leur prochain à alléger leur fardeau et à voyager plus léger vers la découverte de soi.

Inscription au programme 4 clés de François Lemay


François Lemay

Auteur et enseignant chez Académie Kaizen
Auteur du livre à succès Tout est toujours parfait et Reconnecte avec toi, François Lemay à ce don magique de bien vulgariser les principes de la psychologie de la performance et de la pleine conscience. Par ses conférences et formations, il accompagne les gens dans une meilleure compréhension de qui ils sont vraiment. C'est par l'éveil de conscience qu'il permet au gens de développer une meilleure maîtrise de soi et d'enfin activer leur véritable potentiel.

Découvrez d'autres articles

Leave a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Showing 12 comments
  • Diane
    Répondre

    J’ai adoré cet entretien rempli de simplicité et complicité ! Quel beau témoignage ! Merci !!!!

    • François Lemay
      Répondre

      Super Diane, j’ai adoré moi-même la tourner !!! 😉

  • Johanne
    Répondre

    J’ai beaucoup aimé cette rencontre entre deux amis, vraiment super plaisant de vous entendre parlé et échangé sur la vie, vos expérience et sur l’essentiel de vos ressentis !! merci !! xx 🙂

    • François Lemay
      Répondre

      Tout le plaisir est pour moi Johanne.. Jérémy est vraiment très sympathique. J’ai adoré tourner cette entrevue avec lui 🙂

  • Solange
    Répondre

    Je me retrouve tellement dans cette conversation… c’est fou! En même temps, cette entrevue était comme un doux chant à mes oreilles… MERCI!!!

    • François Lemay
      Répondre

      Que ces jolis ce commentaire.. Merci Solange 🙂

  • Angèle Leclerc et Adrien Drolet
    Répondre

    J’ai beaucoup aimé tellement de beaux messages de savoir d’où on part et ce que l’on a à changer j’ai apprécié sa simplicité rester qui on est dans notre coeur aimer rire, partager, construire, vivre, apprendre, donner je vous ai écouté plus d’une fois. Merci à vous deux merci François c’est extraordinaire ton travail d’humanité, apprendre à vivre avec son Âme son coeur merci pour tous ces partages. Bonne continuité

    • François Lemay
      Répondre

      Super bien content que tu aies appréciés..

  • Michel
    Répondre

    Tout comme toi et lui et comme je l’ai mentionné en retraite, j’ai dû toucher le fond, et même une coche de plus, avant de vraiment me dire c’est assez. C’est comme une renaissance ce fond là. C’est bête à dire mais c’est un fond qui fait du bien à l’âme.

    • François Lemay
      Répondre

      Tellement Michel, c’est une poussée d’âme.. Lorsqu’on touche le fond, on ne peut faire que remonter, il n’y a pas plus bas à aller.. Bravo pour ton assiduité..

  • Michèle Levert
    Répondre

    Bonjour François, je suis nouvelle dans ton univers, je suis une Académicienne AZ 2018. J’ai adoré ta conférence à Québec et toute l’authenticité que tu dégages. Je laisse ce commentaire parce que la synchronicité de la vie est incroyable ! Je commence à penser donner des conférences (je suis dans l’univers canin, genre «si tu comprends les émotions de ton chien, tu vas mieux le comprendre et te mieux te connaître toi aussi»).
    Cette semaine, je disais à mon chum : si je suis pour donner des conférences, je voudrais me faire coacher par un humoriste. Et sur quoi je tombe aujourd’hui ???? Ton entrevue avec Jérémy Demay Il n’y a rien pour rien dans la vie : Tout est toujours parfait !
    Merci pour cette belle entrevue inspirante!

    • François Lemay
      Répondre

      génial! : )