Vous arrive-t-il de penser à la finalité de cette existence ? Réfléchissez-vous par moments à l’origine de tout ceci : ce monde, cet ici-bas ? Mes propres questionnements ont commencé à l’âge de 15 ans et se poursuivent maintenant depuis 25 ans. Il fut un temps où j’avais des réponses et des explications à tout. Mais en vieillissant, j’ai compris que tant de choses échappent à ma raison et je n’ai pas peur de l’admettre.

Récemment, lors d’une de mes conférences à un groupe de gens d’affaires, une personne m’a demandé : « Vous croyez en un Plus Grand, mais selon vous, quelle est l’origine de ce principe divin? »

Quelle question ! Je ne pouvais que répondre : « Je ne le sais pas plus que vous Monsieur… »

Il m’importe peu de savoir comment tout cela a commencé dans les faits. Je m’intéresse plutôt à l’Intention de départ. Si le divin existe et que nous lui devons notre existence, quel était donc son but ? Avait-il un projet pour nous?

Dans la littérature chrétienne revient l’idée que Dieu, qui est tellement Amour, dans un état qu’il nous est difficile de concevoir, ne pouvait plus se retenir. Il s’est prolongé lui-même et nous sommes ce prolongement. L’ébauche de départ devait être fabuleuse parce que nous avons été faits à sa ressemblance, quelle puissance que la nôtre alors ! Mais voilà qu’un épais voile semble recouvrir notre lumière originelle et nous errons dans cette vie, sans avoir l’impression d’être habité de cette gloire sans mesure.

Nous avons oublié d’où nous venons.

Nous avons évacué l’idée que l’Amour est notre auteur, notre créateur. Et nous avons donné vie à la peur qui elle, s’est fragmentée et multipliée en milliers d’autres sentiments comme la tristesse, la jalousie, la haine, l’indifférence, la méfiance, l’inquiétude, etc. Pour certains, la vie est un enfer, un carcan, une épreuve, parce que la peur a pris toute la place en eux. Pourtant, le projet initial était celui de l’Amour !

À 43 ans, je comprends plus que jamais que ma vie n’est finalement qu’un long retour à l’Amour.

Ne serait-ce pas le cœur même de toute démarche spirituelle : laisser l’Amour vivre en nous et à travers nous ? Et surtout, comment y arrive-t-on ?

D’abord, en devenant conscient. La conscience, c’est la capacité à être lucide sur soi-même et à évaluer, en une seconde, si nos choix et nos décisions reposent sur l’amour ou la peur. Une décision basée sur la peur ne nous laisse pas du tout dans le même état intérieur que la décision prise au nom de l’Amour. Même le corps semble réagir, il suffit d’être à l’écoute. Vivre dans la conscience, c’est cesser de se faire des accroires ou de se mentir.

Ensuite, une démarche intérieure s’impose, c’est-à-dire qu’il faut développer notre côté spirituel. À travers des rituels, de la prière, de la méditation, des lectures ; donner autant de soins à notre âme qu’à notre corps. Car pour faire preuve d’Amour, le muscle de la capacité de transcendance doit devenir fort. C’est elle qui nous permet de voir au-delà des apparences, de repousser nos limites, de croire en demain et de pardonner l’impardonnable…

Enfin, l’Amour doit devenir notre projet, notre priorité. Une décision profonde et bien enracinée. Que rien ne puisse nous en détourner, pas même l’argent, la réussite, la célébrité ou le désir de gagner. Naturellement, c’est un défi de tous les jours et les chutes sont fréquentes. Mais chaque soir qu’on renouvelle notre décision, il devient plus facile et naturel de la vivre.

Je ne vous apprends rien mais j’aime à le dire :

Plus nous serons nombreux à faire de l’Amour

notre seul et unique projet de vie,

plus ce monde en sera transformé, c’est aussi simple que cela !

Me suivre:

Marie-Josée Arel

Je suis passionnée de spiritualité depuis mon adolescence et j’en ai fait ma mission. Je souhaite faciliter la quête de sens et nourrir la vie spirituelle des personnes, dans un espace d’échange ouvert et exempt de dogmes. Je désire ainsi offrir des repères pour une spiritualité terre-à-terre et contemporaine, pour une meilleure relation avec soi-même et avec les autres. Je veux toucher le cœur des gens et ouvrir leur conscience à plus grand.
Me suivre:

Les derniers articles par Marie-Josée Arel (tout voir)

Découvrez d'autres articles

Leave a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.