Frédéric Dion, aujourd’hui âgé de 39 ans, se lance totalement dans ses rêves. Il vit sa vie pleinement et carbure aux aventures depuis l’âge de 24 ans. Depuis, il a fait 33 marathons en 7 semaines, a traversé seul l’Antarctique, a fait 3 500 km de kayak en Alaska, s’est fait déposer au Yukon en hélicoptère sans carte, sans nourriture, sans GPS, sans eau et il fallait qu’il trouve son chemin jusqu’à la civilisation.Il a fait de sa passion, un travail. Il parcourt aussi le monde comme conférencier. Pour certains, tout ceci semble complètement fou. Mais pour Frédéric, c’est le sang qui coule en lui.

Allez-y! Une étape à la fois…

Frédéric : Je suis un professionnel. Ne faites pas ça à la maison (rires). Ça fait des années que j’avance, que je me prépare, que je vis des aventures et tranquillement je me suis mis à faire des choses que les gens se demandent vraiment comment c’est possible de faire ça. Cela a l’air déraisonnable mais je vous rassure, dans tout ce que je fais, il y a une préparation et une sécurité est installée. Il y a des tonnes de sécurité : balises de détresse, téléphone satellite, matériel d’urgence, trousse de survie et tout. Pour l’Antarctique, tout était calculé à chaque jour. Si jamais je manquais une communication de sécurité à une heure fixe, le lendemain on venait me chercher en avion. Donc, tout est fait pour que la sécurité soit omniprésente.

Tu es suivi ? Tu as une équipe quelque part ?

Oui, une équipe restreinte et un plan de sécurité avec des mesures d’urgence à suivre à la lettre. Je suis père de famille, j’ai deux enfants. Je suis chanceux, les gens que j’aime me permettent de faire ce genre d’aventures-là, mais en retour, je dois mettre le niveau de sécurité au maximum.

Est-ce que tu crois que c’est ça que tu as à faire ?

Oui, clairement ! J’incite les gens à oser l’aventure, à passer à l’action dans leurs défis, leurs projets personnels. On ne se lance pas dans ce genre de projet-là sans rencontrer des peurs et des difficultés. Il y a des façons de passer à travers de ça. J’ai la chance d’avoir une femme qui est psychologue et donc ensemble on a élaboré un concept qui est l’outil que j’utilise pour réaliser toutes mes aventures. Cet outil me permet d’être heureux simplement dans la vie à tous les jours, ça s’appelle l’antidoute. C’est l’art du pas à pas. On s’est fait un logo, la flèche indiquant l’objectif et les barres représentant chacun des pas que l’on fait pour atteindre l’objectif. Les gens qui ont des défis dans la vie, ce sont des gens qui sont plus heureux, plus en santé, qui vivent plus longtemps.

Un moment présent à la fois!

Le bonheur n’est pas à l’atteinte de l’objectif. Le bonheur, il est à chacun des pas qu’on fait pour se rendre jusque-là.

Et plus on divise notre projet en petites étapes, plus on se rapproche du seul moment dans notre vie où on a du contrôle. Ce n’est pas demain, ce n’est pas hier, c’est ici et maintenant !Moi, je pense que dans la vie, on peut choisir ou on peut subir. On ne peut pas choisir tout ce qui nous arrive dans la vie. C’est impossible, car il y a des coups durs. Mais, on peut au moins choisir nos réactions par rapport à ce qui nous arrive ! On peut choisir notre attitude, mais tu sais, ça ne se fait pas toujours facilement. J’appelle ça l’art du pas à pas, une pratique à la fois avec nos succès et nos échecs. Mes aventures me permettent de m’exposer dans toutes sortes de situations.

Qu’est-ce que tu fais au moment où arrive un doute ?

De vivre des aventures complètement différentes à chaque fois, ça me sort de ma zone de confort et ça me fait vivre le doute et la peur. Chaque aventure me permet d’être meilleur, de me comprendre mieux, d’apprendre des choses, d’avoir des échecs, d’apprendre de ces échecs-là puis de revenir plus fort. Le premier pas est souvent le plus difficile.

Mes peurs ne sont peut-être pas les mêmes que tout le monde. Je n’ai pas peur du vent, du froid, de la solitude. J’ai même besoin de solitude, mais j’ai peur de ne pas être là pour les personnes que j’aime si jamais elles ont besoin de moi. Quand je suis allé en Antarctique, en plein milieu du continent, cette peur-là m’a envahi! J’en parle puis j’ai la chair de poule car ça n’a pas été facile. Pour moi, ça a été un gros cheminement qui a duré 9 jours.

Puis c’est là que j’ai appelé un ami avec le téléphone satellite puis il m’a dit : « Fred, profites-en là ! Tu as choisi d’être là ! » En fait ce qu’il me disait c’était : « Fred, on pense la même chose dans la vie : Choisir ou subir. Mais là, je te lis sur ton blogue puis tu subis. Change d’attitude ! »

Il va y avoir des contractions avant, pendant, après et il faut les accueillir. Qu’en penses-tu ?

J’ai étudié la psychologie. Puis avec l’expérience, je sais qu’à chaque retour d’une aventure, il y a toujours un objectif, un projet sur la table qui avance, ce qui fait que j’ai moins de périodes de « down », tu comprends ? C’est un problème qui existe au niveau des aventuriers qui partent en expédition. Il y en a certains dont on n’entend plus parler à leur retour. Il y a une grosse déprime qui arrive après, il y en a même qui se sont suicidés. Donc, c’est de savoir déjouer ça puis cheminer à travers ça. Il y a la neurochimie du cerveau par rapport à ça. Tu sais, tu fais 12 heures d’effort par jour, tu reviens à la maison puis tu ne peux pas arrêter.

C’est impossible ! C’est aussi une partie de l’aventure.

Pour en apprendre davantage sur Frédéric, je vous invite à lire Antarctique solo. De plus, il est en train d’écrire le livre L’art du pas à pas avec sa conjointe Caroline Mailhot. Dans celui-ci, il va parler du concept qu’il applique, l’antidoute.

Frédéric est en train de préparer sa prochaine expédition au Groenland où il va être le guide de 24 personnes.

Je suis certain que nous allons entendre parler de cette expédition. Je vous invite à découvrir ses passions et sa vie sur son site Web : www.fredericdion.com

Suivez-le également sur sa page Facebook  !
Inscription au programme 4 clés de François Lemay

François Lemay

Auteur et enseignant chez Académie Kaizen
Auteur du livre à succès Tout est toujours parfait et Reconnecte avec toi, François Lemay à ce don magique de bien vulgariser les principes de la psychologie de la performance et de la pleine conscience. Par ses conférences et formations, il accompagne les gens dans une meilleure compréhension de qui ils sont vraiment. C'est par l'éveil de conscience qu'il permet au gens de développer une meilleure maîtrise de soi et d'enfin activer leur véritable potentiel.

Découvrez d'autres articles

Leave a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.