Dans notre apprentissage de notre estime de soi, nous connaissons tous des écueils. Parfois nous nous sentons si loin du but, il nous semble si difficile de nous aimer que nous avons envie de blâmer nos parents pour notre manque d’estime personnelle. Nous avons envie de croire que c’est de leur faute si nous avons une si piètre opinion de nous-même.

Pourtant, si nous prenons le temps de bien réfléchir à la question, peu importe ce que nos parents nous ont dit ou fait, peu importe comment ils nous ont traités, c’est souvent peu en comparaison de la manière dont NOUS nous traitons ! Nous sommes souvent nos propres abuseurs, nous sommes sans pitié pour nos erreurs, pour nos défauts ou pour nos limites. Nous nous jugeons sévèrement et avons tendance à être notre pire ennemi, souvent même notre pire patron pour nous-même.

Peut-être que nos parents ont été inadéquats ou méchants dans le passé, mais nous le sommes souvent encore plus dans le présent envers nous-même. Nous nous sabotons constamment.

Tout ce manque d’amour envers nous-même crée une intense énergie émotionnelle qui, si nous ne l’exprimons pas, se transforme en dépendances, obsessions, compulsions, dépressions, maladies, relations toxiques. Si au contraire, nous l’exprimons, ce sera sous forme de violence, d’agressivité, d’oppression, de méfiance, de jugement, de susceptibilité.

Prendre soin de nous

Il nous faut de toute urgence commencer dès maintenant à être bon pour nous. À prendre soin de nous. À nous accorder le droit à l’erreur. À faire ce qui est bon pour nous. À apprendre à dire « non » quand un « oui » nous renierait. Et à dire oui quand un « non » serait guidé par la peur. À nous pardonner, à pardonner à nos parents, aux autres.

Entourons-nous de beauté, de bonté, de belles personnes et de bonnes personnes. Fuyons ce qui est toxique. Reconnaissons nos qualités et portons-les fièrement. Lisons, écoutons et regardons ce qui est positif et évitons le négatif sous toutes ses formes. Faisons chaque jour, sans faillir, au moins trois choses qui nous rendent heureux, même si cela implique de laisser de côté des choses qu’on croit importantes.

Car rien n’est plus important que d’apprendre à s’aimer si on veut apprendre à aimer et être aimé.


Diane Gagnon
Suivez moi

Diane Gagnon

La vie nous aime !

Auteure, coach, conférencière et consultante, je consacre ma vie depuis près de 30 ans à éveiller la flamme que chacun porte en soi. Que ce soit au niveau personnel, professionnel ou spirituel, j’apporte mon soutien aux prises de conscience de l’être humain qui se découvre. J’aime les moments magiques où l’étincelle s’allume dans les yeux de la personne que j’accompagne.

Retrouvez-moi tous les matins pour mes textes inspirants en cliquant sur le lien Facebook ci-dessous et pour me rejoindre, en cliquant sur le +.
Diane Gagnon
Suivez moi

Les derniers articles par Diane Gagnon (tout voir)

Découvrez d'autres articles

Leave a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.