Avez vous comme moi l’impression que parfois, vos pensées ont envie de prendre toute la place disponible dans votre tête? Qu’une pensée n’attend pas l’autre et tout se succède à un rythme effarant, et ce, plus souvent que vous ne le voudriez entre 2 heures et 3 heures du matin? La bonne nouvelle est qu’il est possible de renverser la vapeur, nous avons le pouvoir d’apprendre à cultiver une paix d’esprit et un apaisement de la turbulence émotionnelle reliée aux pensées.

Lorsque nous méditons de façon régulière, aussi peu que 15 minutes par jour, notre physiologie change graduellement et s’éloigne de ce côté réactif de lutte ou de fuite qui a servi à l’humain pour assurer sa survie au cours de son évolution.

Les hormones relâchées pendant une séance de méditation vont contrebalancer les effets des hormones de stress en :

  • Réduisant le rythme cardiaque et la pression artérielle
  • Réduisant la production des hormones de stress (cortisol et autres)
  • Augmentant la force du système immunitaire (défense contre les infections)
  • Favorisant une meilleure digestion
  • Réduisant l’anxiété
  • Apaisant le bavardage mental

La beauté de tout cela, c’est que ces effets bénéfiques continuent après la méditation. Et plus nous méditons, plus nous instaurons un changement profond dans notre corps physique et mental.

Pas besoin de léviter pour méditer

Au contraire. La simplicité peut, elle aussi, s’accrocher à la méditation, car il existe plusieurs styles et façons de faire, chacune avec ses couleurs et philosophies uniques.

Il s’agit d’explorer et de trouver ce qui nous parle le plus, et de défaire certains mythes se rattachant fréquemment nous empêchant de tenter l’expérience ou de maintenir une pratique régulière :

Mythe no. 1 : Méditer, c’est de ne plus penser!  Bonne chance ! Entre 60 000 et 80 000 pensées vous avez dit ? Il est normal d’avoir des pensées, et l’objectif est de s’en rendre compte. Lorsque vous réalisez que vous pensez à votre liste quotidienne de choses à faire ou bien à la météo, ramenez doucement votre focus sur l’objet de votre méditation (mantra ou autre).

Mythe no. 2 : J’aurai une illumination durant la méditation!  eh Oui, vous allez vous sentir bien et de plus en plus en paix ! Vous ressentirez probablement les effets subtils au fil du temps comme : être un peu moins réactif, un peu plus ancré dans le moment présent. Mais pas de vision digne d’un scénario de film.

Mythe no. 3 : Je dois absolument méditer correctement. Pas de pression de performance en méditation. Chaque fois que vous prenez le temps de vous asseoir et de fermer les yeux, de vous concentrer sur votre respiration et de doucement ramener vos pensées sur votre mantra ou sur votre respiration, TOUT EST PARFAIT!

Nous avons tous besoin d’une pause pour refaire le plein; c’est une loi de la nature. Le contenant doit être vidé pour refaire le plein et c’est la même chose avec notre mental.

Ceux qui sont familiers avec l’analogie du Hamster peuvent s’identifier à ce hamster super entraîné responsable du bavardage mental qui roule d’une pensée à l’autre sans arrêt et nous fait vivre une série d’émotions vers le haut, et trop souvent vers le bas.

Nous n’apprenons pas, pour l’instant, à cultiver cet état de paix intérieure et de nourriture pour le cœur lorsque nous sommes enfants. Pourtant, si on nous enseignait à développer une intelligence émotionnelle et à devenir de moins en moins réactifs dès notre enfance, imaginez ce que nous pourrions créer comme collectivité!

Krystine St-Laurent

Krystine St-Laurent

Conférencière dynamique, auteure, chroniqueuse et coach en Santé-Vitalité-Ayurveda, Krystine St Laurent est herboriste, aromathérapeute certifiée et créatrice de la gamme d’huiles herbales infusées Inspirata Nature. Elle est également formatrice du programme Santé Parfaite-Ayurvedic lifestyle, certifiée par le Chopra Center for Wellbeing en Californie. Elle fait aussi partie de l’équipe de Santé Globale au Monastère des Augustines à Québec.
Krystine St-Laurent

Découvrez d'autres articles

Leave a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.